L'île Domina

L'Université de Domina est située sur une petite île du pacifique. On y apprend tout autant la magie que des cours plus classiques. Glissez-vous dans la peau d'humains ou de créatures magiques et vivez votre vie.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le peuple féerique

Aller en bas 
AuteurMessage
Mathias Cullen
Ange
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 19/04/2010

Feuille de personnage
age du personnage: 23 ans
Sortilèges::
Relations:

MessageSujet: Le peuple féerique   Lun 19 Avr - 19:58

Monde : Ellendil
Espérance de vie moyenne : 60 ans
Physique : Si l'on excepte les ailes qu'ils portent dans leur dos, les fées ressemblent à des humains miniatures, n'excédant pas les trente centimètres de haut. Leurs ailes sont généralement identique à celles des papillons, mais on en a déjà vu avec des ailes semblable à celles de libellule ou d'oiseaux. Notons également que quelques fées portent des antennes sur leur front.
Pouvoirs automatiques : Ailes

A la création du monde d'Ellendil, les fées n'existaient pas. Seuls de gigantesques prédateurs carnivores arpentaient le ciel, la terre et la mer. Ceux sont les elfes qui chassèrent ces créatures de la surface du monde et qui permirent aux autres animaux d'entamer leur évolution. Aujourd'hui, on ignore de quel animal descend les fées mais il devait s'agir d'une espèce noble car on retrouve cette grandeur passée dans cette race. Pas par leur taille évidemment, mais par leur profonde loyauté et leur courage sans faille. Pourtant, les fées sont d'un naturel farceur et joueur et c'est à ce titre que leurs premiers contacts avec les elfes se firent. Les fées aimaient en effet jouer avec leurs camarades forestiers. Le changement dans les relations entre les peuples elfiques et féeriques se déclencha lorsque la guerre entre les elfes débuta.


Ceux qui ne s'étaient pas pervertis à la magie noire avaient besoin d'alliés pour lutter contre les démons qu'invoquaient leurs cousins obscurs et ce fut naturellement vers les fées qu'ils se tournèrent en premier. Mais ces derniers n'étaient pas de grands guerriers et n'eurent d'autres soutiens que leur magie. Lors des milles premières années de guerre, les elfes noirs gagnaient un peu plus de terrain à chaque bataille jusqu'au jour où les fées purent assister à ce qui déclencherait une catastrophe apocalyptique. Les elfes noirs pénétrèrent dans la grande cité de Lyara, la capitale du royaume elfique, et finirent par en tuer le roi. Dans la nuit qui suivit, les cris d'agonie des elfes vinrent hanter les rêves des fées. En ce jour décisif, la guerre s'était terminé sur la victoire des elfes noirs. Il fallut cinq ans aux fées pour décider de réagir...


Les nouveaux elfes étaient loin d'avoir la bienveillance des précédents et ils préféraient faire des fées leurs esclaves plutôt que leur compagnon de jeu. Les fées utilisèrent alors leur talent inné pour la chronomancie et un bataillon de cent fées fut catapulté à travers la ligne du temps, franchissant cinq ans d'histoire, au jour-même où Lyara devait tomber. Si les renseignements féeriques permirent aux elfes de remporter la bataille, à défaut de la guerre, ce voyage ne fut pas sans conséquence. Ayant modifié le temps sur une grande surface, sur près de cinq ans d'histoire, un paradoxe fatal s'enclencha. Les fées n'auraient pas de raison de partir dans le passé puisque les elfes avaient gagné et s'ils ne repartaient pas dans le passé, les elfes perdaient... Ce ratage manqua d'anéantir tout l'univers mais le seigneur des fées, Qwilnas, se sacrifia, utilisant toute son essence magique pour combler les brêches du temps.


Certains pensent même que les dieux avaient dû s'en mêler pour que cette opération de sauvetage de l'univers puisse réussir... mais quelqu'en soit la raison, Qwilnas avait bel et bien disparu et il était mort bien trop jeune pour avoir un héritier. La nation féerique se disloqua et se regroupa en diverses factions, chacune se choisissant un seigneur. Durant ce temps de crise, les elfes durent se passer de leur aide contre les elfes noirs et ce furent les dryades qui trouvèrent la solution à cet épineux problème en suggérant aix fées de former un conseil, composé des seigneurs de chaque faction. Six années s'écoulèrent avant que le peuple féerique ne se rassemble selon cette suggestion et qu'ils puissent reprendre le combat. La première décision du conseil fut d'instaurer des sceaux temporels pour éviter qu'un nouveau paradoxe ne se crée...


La seconde fut d'apprendre la magie d'invocation pour opposer aux démons des elfes noirs, quelques-uns des prédateurs qui peuplaient Ellendil avant la naissance des elfes. Bien que la victoire paraissait assurée avec de telles créatures à leur côté, elle ne fut pas acquise mais à la place, assura un certain équilibre des forces. C'est ces troupes supplémentaires qui permiettent aux elfes d'être toujours en vie de nos jours. Lorsque les fées découvrirent le monde terrestre, ils s'exilèrent littéralement d'Ellendil pour peupler ce nouveau royaume. Les elfes n'avaient plus besoin d'eux, et le naturel farceur des fées leur disait que des jeux plus amusants encore pourraient être expérimentés ici. Cela dura un temps, jusqu'au bannissement de la magie. Dès lors et même après le Grand Renouveau, les fées ne quittèrent plus leur monde d'origine, ne se rendant sur la Terre que pour étudier la magie dans les grandes écoles qui s'y fondaient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le peuple féerique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'île Domina  :: Présentation des personnages :: Les races jouables-
Sauter vers: